Sélectionner une page

À la suite de l’annonce de la plainte de Madame la Présidente du département, le RN 54 se devait de réagir. N’avons-nous rien d’autre à faire en Meurthe-et-Moselle que de porter plainte contre Monsieur Zemmour ? Est-ce réellement votre seul projet pour notre département ou seriez-vous en mal de notoriété ?

Alors qu’une librairie indépendante qui ouvre ses portes à Nancy est victime de l’acharnement d’extrémistes dans le silence presque complice des autorités municipales … la Présidente socialiste du département vient achever le triste constat du retour de la censure en portant plainte contre le polémiste Eric Zemmour et ce en plein procès Charlie et hypercacher !
Rappelons le contexte :  un faux mineur isolé de plus de 25 ans attaque au couteau ceux qu’il croit être des journalistes de Charlie. De fait, il appartiendra à la justice de déterminer si les propos du polémiste, qui appelait à l’expulsion des mineurs isolés surreprésentés parmi les auteurs d’infractions, relèvent d’un quelconque racisme.
Mais vous avez raison de porter plainte Madame. Ainsi vous reconnaissez, vous revendiquez votre responsabilité, dans l’accueil de mineurs isolés puisque vous les estimez diffamés et victimes de stigmatisation.
Ainsi demain, nous aussi nous pourrons porter plainte contre vous pour mise en danger de la vie d’autrui et non-assistance à personne en danger et pourquoi pas complicité ? Vous engagez votre responsabilité quand vous annoncez, sans aucune concertation, que nous aurons bientôt la chance d’accueillir de nouveaux migrants clandestins présumés mineur dans notre département au bord de la faillite.

Pour cela, allez-vous encore réquisitionner ou louer L’hôtel des parents du CHU (cf. l’article de l’est républicain du 30 janvier) ?
Madame, les élections départementales approchent, vos actions vont être finement analysées par nos concitoyens et votre parti pris est révélateur que le quotidien des habitants de Meurthe-et-Moselle n’est pas votre priorité.

Le RN 54 ne soutient pas votre action. Nous nous opposerons toujours à cette politique irresponsable d’immigration imposée, incontrôlée. Nous lutterons pour que demain la priorité du département soit les Meurthe-et-Mosellans et particulièrement les plus fragiles d’entre eux.